chris-photographe-Bordeaux
Bien frère de l’appareil photo photographe professionnel Bordeaux Gironde
29/05/17 20:22

Comprendre L'ouverture

Comprendre L’ ouverture
À la première fiche sur l’exposition fait suite celle sur l’ouverture, le deuxième angle du triangle de l’exposition. Attention : avant de lire cette fiche, assurez-vous de bien d’avoir lu celle sur l’exposition, qui aborde des notions fondamentales dont vous aurez besoin pour comprendre le contenu de celle-ci.
Pourquoi commencer l’explication du triangle par l’ ouverture, qui n’est de loin pas l’angle le plus simple ? C’est tout bonnement parce que l’ ouverture est un réglage essentiel à la réussite de votre photo. Mais n’allons pas trop vite : vous savez tous ce qu’est l’ouverture ?
Je vous rappelle...
Nous avons vu dans la fiche précédente que l’ ouverture est l’un des trois paramètres qui influencent l’exposition d’une photo. Elle correspond au diamètre d’ouverture du diaphragme au déclenchement. Rappelez-vous de notre métaphore avec le pas de porte et la fenêtre...
Comment déterminer l’ ouverture à utiliser dans chaque cas spécifique ?
L’ ouverture est exprimée en « nombre f ». Sur votre appareil, la valeur s’affiche au format « f/nombre ». Par exemple, f/3.5 ou f/22. Ce qui est perturbant dans l’ ouverture, c’est que plus le nombre est grand, plus l’ouverture est petite, et inversement. Dans notre exemple, l’ouverture f/3.5 est donc plus grande que l’ouverture f/22.
Par Sarah Cocheril & Christophe Boury
page2image384
C’est contraire au bon sens, mais c’est comme ça ! En regardant bien votre objectif, vous verrez l’inscription suivante : 18-55mm f/3.5-5.6 pour l’objectif AF-S DX NIKKOR de Nikon© (ci-dessous).
Le « f/3.5-5.6 » représente l’ouverture maximale de votre objectif aux seuils inférieur et supérieur de sa plage de focales. Cette remarque est valable pour les autres marques, à savoir Canon, Sony, Pentax et Olympus etc.
Vous êtes un peu perdu par tous ces termes techniques ? Voyons à quoi cela correspond dans le cas de notre Nikkor 18-55. Dans notre exemple, à f/3.5, l’ouverture maximale du diaphragme est de 18 mm et à f/5.6, de 55 mm. Sur ces objectifs vendus en kit avec un boîtier, l’ouverture change en fonction de la focale. Les fabricants proposent également des objectifs à ouverture constante, mais ceux-ci sont plus chers, bien que de meilleure qualité.
Autre point important : pour chaque cran que vous enclenchez sur la molette de réglage, le diamètre est divisé ou multiplié par deux, tout comme la quantité de lumière.
Comment modifier l’ ouverture ?
Vous pouvez modifier l’ ouverture dans deux modes différents : manuel (M) ou priorité ouverture (Av ou A).
page2image10800
Le mode manuel (M)
Pour modifier l’ ouverture en mode manuel, vous devez maintenir enfoncé le bouton « M » de votre appareil et tourner la molette. Attention : rappelez-vous que l’ ouverture va de pair avec l’exposition et que si vous modifiez l’une, l’autre le sera également. Vous devrez donc jouer sur les autres angles du triangle de l’exposition pour maintenir une exposition normale. Un conseil : n’utilisez le mode manuel que si vous maîtrisez les trois piliers de l’exposition.
Le mode Priorité à l’ouverture (Av ou A)
Comme son nom l’indique, ce mode se focalise sur l’ ouverture. Vous ne réglerez donc que l’ ouverture (voire les ISO), et votre appareil se chargera des autres réglages : vitesse d’obturation et ISO (si vous avez conservé les ISO automatiques).
Mais au fait, à quoi sert de régler l’ ouverture outre modifier l’exposition ?
La profondeur de champ
La profondeur de champ désigne la zone de l’image qui sera nette. Pour simplifier, plus la profondeur de champ est élevée, plus votre image sera nette.
Rappelez-vous, nous avons parlé plus tôt du nombre f. Il existe une relation proportionnelle entre ce nombre f et la profondeur de champ : plus le nombre f est élevé, plus la profondeur de champ est élevée, et inversement. Retenez bien cette relation, car elle vous sera utile ultérieurement.
page3image12160
Photo avec profondeur de champ réduite f/4. Le premier plan est net, l’arrière-plan est flou.
page4image1400
Photo avec nombre f/22 élevé. D’après la relation que nous venons de voir, la profondeur de champ est également élevée et la totalité de l’image est nette, même l’arrière-plan.
Photo avec nombre f/8 - Photo intermédiaire ?
page4image3776
Quand et comment utiliser la profondeur de champ et le mode priorité à l’ouverture ?
En règle générale, vous aurez besoin d’une grande profondeur de champ (nombre f élevé) pour photographier un paysage, un moment,... À l’inverse, pour réaliser un portrait ou immortaliser une fleur, vous pouvez utiliser une faible profondeur de champ (petit nombre f). Vous mettrez ainsi en évidence votre sujet, qui sera le seul élément net de votre photo.
Photo avec nombre f et profondeur de champ intermédiaires Photo avec petit nombre f et petite profondeur de champ En résumé :
- Grande ouverture = petit nombre f = faible profondeur de champ = portraits, fleurs
- Faible ouverture = grand nombre f = grande profondeur de champ = paysages, monuments
page5image7344 page5image7512
Astuce de fin
À mesure que vous lisiez cet article, vous avez peut-être essayé de mettre en application les principes évoqués. Vous aurez alors constaté que la différence de profondeur de champ n’est pas visible dans le viseur. Et c’est tout à fait normal ! Afin de vous permettre de viser et de faire la mise au point, le diaphragme de votre appareil reste grand ouvert et ne se ferme qu’au déclenchement.
Cependant, certains appareils proposent une fonction « magique » : un bouton de contrôle de la profondeur de champ. Plus qu’un contrôle, il vous permet de visualiser l’effet d’un changement d’ouverture sur la profondeur de champ dans le viseur. Très facile à utiliser, il vous suffit de le maintenir enfoncé et de tourner simultanément la molette. Vous vous assurerez ainsi que le rendu répond parfaitement à votre attente.
Une petite précision : vous constaterez un changement dans la luminosité perçue. C’est normal puisque vous changez la quantité de lumière qui pénètre dans l’objectif. Toutefois, en mode Priorité à l’ouverture, votre appareil compensera en modifiant la vitesse d’obturation et/ou les ISO. Par ailleurs, cette différence disparaît dès que vous relâchez le bouton.
Malheureusement, ce bouton n’est pas présent sur tous les reflex disponibles sur le marché. À vous donc de vérifier dans le manuel de votre appareil pour savoir si vous disposez de cette fonction et connaître son emplacement.
Voilà, nous en avons terminé pour aujourd’hui. À vos appareils ! Source : www.monstagedephoto.fr

Le Blog.

29/05/17 20:07

Comprendre L’exposition

Comprendre L’exposition
L’exposition est un réglage essentiel de votre appareil, un gage de qualité. Il s’agit en fait de la quantité totale de lumière appliquée à la surface sensible : la pellicule pour un appareil argentique ou le capteur pour un appareil numérique. Tout cela est bien beau me direz-vous, mais quel est son impact sur vos photographies en pratique ?
Dans cette fiche, nous définirons brièvement l’exposition, son impact sur vos photographies, ainsi que les paramètres à prendre en compte et à vérifier afin de garantir une exposition optimale.
Vous avez dit « exposition » ?
Revenons à notre définition. Nous venons de découvrir que l’exposition est liée à la quantité totale de lumière appliquée à une surface. En d’autres termes, plus cette lumière est importante, plus l’exposition sera élevée. Appliquons cette définition à notre vie de tous les jours : la lumière diffusée par votre lampe de chevet n’est pas la même que celle diffusée par le lustre de votre salon... En photographie, c’est la même chose.
Lorsque la quantité de lumière captée est trop importante, le photographe parlera de surexposition, c’est-à-dire que la photographie est trop claire. La sous-exposition indique, elle, que la lumière captée est trop faible. Votre photographie sera donc trop sombre.
Pour comprendre ce concept compliqué, rien ne vaut un exemple concret. Prenons les trois photographies ci-dessous : qu’est-ce qui vous frappe ?
page2image392
Voici ma fleur de tournesol : photographie sous-exposée
page2image1288
Voici ma fleur de tournesol : photographie surexposée
page3image376
Voici ma fleur de tournesol : exposition normale
Attention : vous pouvez choisir de sur/sous-exposer votre cliché pour créer un effet.
Nous ne pouvons donc pas parler d’exposition correcte, mais plutôt d’exposition normale.
Comment l’appareil parvient-il à régler automatiquement l’exposition ?
Qui n’a jamais utilisé ce bon vieux mode automatique ? Très pratique, ce mode indique à l’appareil qu’il doit gérer lui-même les réglages, notamment l’exposition, lors de la prise de vue. Vous me direz, mais comment cela est-il possible ?
Pour parler simplement, l’appareil est doté de capteurs qui déterminent la quantité de lumière ambiante. Plusieurs modes sont disponibles sur vos appareils :
Il peut soit se baser uniquement sur le centre de l’image, soit sur la totalité de l’image, ou un intermédiaire entre les deux.
Le mode de mesure évaluative
C’est la mesure polyvalente de l’appareil.
Le mode de mesure spot
Il représente environ 3 % de l’image totale.
Le mode de mesure sélective
Il représente environ 10 % de l’image totale.
Selon les mesures définies, la lumière captée par l’appareil sera plus ou moins forte, le flash pourra se déclencher (mais nous le verrons, oubliez le flash intégré à votre appareil, qui ne fera que détériorer la qualité de vos photos).
Comment changer l’exposition ?
L’exposition est influencée par les paramètres suivants : La sensibilité ISO : sensibilité de la surface (capteur ou pellicule) à la lumière Le diamètre d’ouverture du diaphragme lors de la prise de vue La vitesse d’obturation, également appelée temps d’ouverture.

Le Blog.